Permettre au patient de rentrer chez lui le jour même de l’opération, voilà en quoi consiste la chirurgie ambulatoire, un mode de prise en charge qui se développe dans les établissements de santé Français.

Le service de cardiologie ambulatoire ouvre le 13 février et assurera un nombre croissant d’explorations cardio-vasculaires en diminuant le temps d’hospitalisation tout en conservant la qualité des soins. Le service dispose d’une vingtaine de places autorisées, lits et fauteuils adaptés.

Cette activité se développe en étroite collaboration avec les cardiologues de ville. Elle accueillera au quotidien une vingtaine de patients, uniquement des personnes éligibles à la procédure, ne souffrant pas de pathologies lourdes. La prise en charge en ambulatoire concerne principalement la cardiologie interventionnelle, à savoir la coronarographie. En effet, ce type d’examen n’exigeant pas forcément d’hospitalisation puisqu’il s’agit d’investigation pour poser un diagnostic.

Toutes une équipe est constituée : deux infirmières par jour, l’équipe de cardiologie, composée d’une quinzaine de cardiologues. Une secrétaire dédiée est également chargée de coordonner l’ensemble du parcours de soins du patient.

Outre la mise en place de procédures simplifiées pour les personnes concernées, la cardiologie ambulatoire permet à la clinique de fluidifier les files actives de patients et de raccourcir les temps de prises en charge.

L’intervention et les surveillances d’usage achevées, le patient repartira avec un pansement compressif au niveau du bras, l’équipe soignante prendra des nouvelles dès le lendemain après le retour à domicile.

2017-02-HCCB-cardio-ambu (1)